Please update your Flash Player to view content.

Index de l'article
Contexte
Objectifs attendus de la charte
Principes fondamentaux de la charte
Démarches
Commission Nationale
Toutes les pages

Contexte

      La fragilité des ressources naturelles nationales, leur rareté par rapport à une population en constante augmentation et leur tendance, plus ou moins rapide, à la dégradation, affectent de plus en plus la qualité de vie des populations et portent préjudice au processus de développement économique et social.

      Cette situation, conjuguée aux aléas climatiques qui touchent les ressources en eau et l'agriculture, accentue les problèmes socio-économiques, notamment en milieu rural. Pour satisfaire leurs besoins vitaux, les populations rurales dans certaines régions ont recours à la surexploitation des sols, des ressources en eau, des forêts, etc. De même, le développement qu’a connu le Maroc durant les dernières décennies dans les secteurs socio-économiques vitaux, notamment l’agriculture, l’industrie, la pêche, le développement urbain, les infrastructures et le tourisme, n’a pas manqué d’induire des répercussions négatives sur la qualité de l'environnement nécessitant pour leur correction de lourdes charges financières.

      Selon les dernières évaluations, les tendances de dégradation de l’environnement sont estimées à 13 Mrds de DH, soit 3,7 % du PIB. Le contexte actuel pose ainsi d'importants défis de développement durable que les autorités publiques s'efforcent de relever. Dans ce sens, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a ordonné au Gouvernement d’élaborer une Charte Nationale de l’Environnement et de Développement Durable qui doit affirmer le droit de chacun de vivre dans un environnement sain et consacrer les notions de devoirs envers l'environnement qu'il s'agisse de ceux des citoyens, de ceux des acteurs économiques et sociaux ou de ceux des pouvoir publics.

« … Nous appelons le gouvernement à élaborer un projet de Charte nationale globale de l'environnement, permettant la sauvegarde des espaces, des réserves et des ressources naturelles, dans le cadre du processus de développement durable…. »

      Cette Charte est d’autant plus requise que le Maroc s'est engagé résolument dans le processus de développement durable au niveau international et il a affirmé sa volonté d'œuvrer activement en faveur d'une meilleure gestion de l'environnement en signant et ratifiant les principaux protocoles et conventions internationales, notamment ceux issues du Sommet de Rio.

      Il s'agit notamment du programme Action 21, de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, de la Convention Cadre des Nations Unies sur la Diversité Biologique, de la Convention Cadre des Nations Unies de lutte contre la Désertification, de la Convention Ramsar, etc.  L’appel lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI  à l’élaboration d’un projet de Charte nationale globale de l'environnement, vient renforcer les différentes mesures sociales, économiques et culturelles, qui rentrent dans le cadre du processus de développement durable du Royaume.

      Projet sociétal de grande envergure, la Charte Nationale de l’Environnement et de Développement Durable (CNEDD) vise à contenir les conséquences de l’accroissement de la population, les problèmes liés aux grands  chantiers d'infrastructures,  les besoins en matière de santé publique et les contraintes éducationnelles grandissantes. Elle constitue le meilleur outil pour garantir l’essor et l’exploitation du « patrimoine commun de la nation » dans un concept de développement durable.